Skip links

Tendances à suivre en matière d’optimisation des moteurs de recherche

L’optimisation de base des moteurs de recherche, telle que nous la connaissons, est en train de changer profondément. Comme Google pousse plus loin ses algorithmes, d’importantes tendances en matière d’optimisation des moteurs de recherche sont à prendre en compte pour votre stratégie de référencement.

Tendance 1 : BERT, ou la montée de l’intelligence artificielle

En 2019, Google a introduit BERT, un nouvel algorithme basé sur l’intelligence artificielle. BERT n’est pas seulement un changement technologique majeur, mais aussi une nouvelle “philosophie” pour l’optimisation des moteurs de recherche.

Le principe de BERT est de se focaliser davantage sur l’optimisation centrée sur l’utilisateur et la livraison technique du contenu. En d’autres termes, Google va commencer à accorder beaucoup plus d’attention à la manière dont le contenu est servi et à la façon dont ce contenu correspond aux besoins et aux attentes des utilisateurs. En effet, cette nouvelle approche est plus en phase avec la variété des paramètres de recherche proposés aux utilisateurs aujourd’hui (mobile, vocal, navigateur, app, flux…).

En bref, ce nouvel algorithme change le travail de référencement. En plus de la pure correspondance des chaînes de caractères avec une requête, le nouveau référencement nécessitera une vision plus large. Les performances sous BERT iront de pair avec la réévaluation de tous les points de recherche et d’accès, et l’alignement du contenu sur ces points.

Il va sans dire que BERT va mettre un frein aux labyrinthes de pages “optimisées”, et privilégier des architectures propres avec une approche naturelle.

Tendance 2 : Réputation

Google va continuer à prêter de plus en plus attention à la réputation globale. En tant qu’éditeur, vous devez travailler votre E-A-T (Expertise, Authoritativeness, and Trustworthiness)

Cela signifie que le SEO passe lentement d’une réputation uniquement construite sur des backlinks de qualité à un concept de réputation plus large. Cette nouvelle réputation inclura les avis obtenus par votre site web, les performances techniques, la qualité du contenu, les mesures de sécurité… Google considérera également que votre site web fait partie d’un écosystème, c’est-à-dire non seulement les pages et le contenu, mais aussi la réputation des individus et des connexions.

Le moteur de recherche et les réseaux sociaux sont aux prises avec les fake news et une quantité massive d’éditeurs. Pour avoir un classement correct, vous devrez donc travailler dur sur votre réputation, avec une approche à long terme. Sans une expertise solide et les bonnes références, il sera extrêmement difficile de performer sur les requêtes clés (requêtes YMYL, Your Money, Your Life).

Tendance 3 : Données structurées

La page unique du moteur de recherche sera bientôt une archive. Depuis quelques années, Google a déployé des “featured snippets”, basés sur un classement des données SERP.

Avec des quantités incroyables de données à indexer, la SERP fait office de bibliothèque : le contenu est non seulement indexé pour correspondre à une requête, mais aussi classé en catégories. Le résultat de cette nouvelle organisation est que les “featured snippets” obtiennent progressivement plus de trafic que les résultats organiques.

Travailler votre référencement à travers les données structurées ne vous donne donc pas seulement une opportunité de visibilité, mais augmente également votre réputation.

Tendance 4 : Recherche mobile et vocale

“Google, pouvez-vous trouver un restaurant de sushis près de chez moi ?”
Avec le nombre de smartphones et d’appareils ménagers en constante augmentation, la recherche vocale est devenue tendance :

  • en 2019, la recherche vocale représentait 20% des requêtes mobiles.
  • 87% des internautes sont sur mobile.

Cette quatrième de nos tendances en matière d’optimisation des moteurs de recherche a trois implications.
Premièrement, vous devez développer des requêtes et des questions à longue traîne, formulées de la même manière que les gens parlent.
Deuxièmement, vous devez optimiser votre site web pour le référencement local, car une grande partie des requêtes vocales sont locales.
Enfin, votre site web doit d’abord être optimisé pour les mobiles.

Tendance 5 : De la création de liens à la création de marques

Au-delà des pages, des visites et du contenu, Google accorde de plus en plus d’attention à l’organisation elle-même. Des signes récents tels que l’ajout de “favicons” sur la recherche mobile indiquent que l’algorithme évalue la confiance et la qualité de l’organisation.

En conséquence, le travail de référencement tendra sans doute vers la construction de la marque. La construction de liens classiques évoluera davantage autour de l’activité éditoriale, y compris les réseaux sociaux, l’écriture journalistique, l’éditorial réactif, les relations presse et le story-telling. L’utilisation de ces liens pour établir la confiance et des liens de qualité augmentera certainement le classement des sites Web ayant une approche centrée sur l’utilisateur.

Dans ce contexte, l’optimisation de vos entités sur les différents schémas de marquage des graphes sera essentielle. Vous pouvez mettre en valeur votre contenu en l’optimisant pour les différentes balises méta Open Graph, garantissant ainsi la qualité et la confiance dans son classement et son partage. Pour aller plus loin, vous pouvez également optimiser votre contenu pour le Knowledge Graph de Google, en veillant à ce que votre contenu apparaisse dans les Knowledge Panels.

Tendance 6 : les sujets de haute qualité

Cette dernière de nos tendances en matière d’optimisation des moteurs de recherche est parfaitement logique, bien plus qu’auparavant, mais c’est aussi la plus difficile à réaliser. Dans un monde surchargé de contenu, Google sera de plus en plus exigeant sur la qualité.

Pour le travail quotidien de référencement, cela implique qu’écrire pour écrire, ou réécrire des articles déjà écrits ne vous apportera aucune amélioration de classement. Un contenu original et de qualité avec une bonne longueur sera de plus en plus la clé du référencement.

En plus de BERT et des nouvelles classifications, Google considère également le contenu d’une autre manière. Au-delà des requêtes et des liens, l’algorithme va plus loin dans la compréhension de la sémantique, pour améliorer l’information servie aux utilisateurs. Avec le “topic layer”, introduit en 2018, votre contenu doit s’articuler autour de sujets, rassemblant des contenus issus du même univers sémantique et développant un sujet de contenu plus en profondeur.